Comment réussir le code de la route du premier coup ?

code de la route

Pour obtenir son permis de conduire, il faudra d’abord réussir l’examen de code de la route, ce qui n’est pas toujours une tâche facile. En effet, ce n’est certainement pas l’épreuve la plus passionnante puisqu’elle demande bien plus que de l’entraînement. D’ailleurs de nombreux candidats se voient obliger de repasser leur examen plusieurs fois rien que pour cette épreuve. Ainsi, pour éviter d’y passer des mois, découvrez ces astuces pratiques pouvant vous aider à mettre toutes les chances de votre côté.

Bien choisir sa technique d’apprentissage

Tout comme à l’école, la méthode d’apprentissage influence grandement la capacité de l’élève à assimiler les leçons prodiguées. Si vous vous interrogez donc sur comment réussir son code du premier coup, la réponse est assez simple : il faut choisir la bonne méthode pour vous initier. Comme les règles mentionnées dans le code de la route sont nombreuses et que le candidat devra tout mémoriser, l’idéal est d’apprendre à votre façon.

Si certains ont, en effet, besoin de tout retenir par cœur, les autres préfèrent souligner les grandes lignes ou encore écouter des leçons afin de mieux les retenir. Pensez donc à varier les supports de révision pour stimuler au maximum votre mémoire et retenir ainsi plus de cours : vidéos, polycopies, tests, quizz…

Pour réussir son code du premier coup, il faut utiliser régulièrement le livre et faire des exercices pratiques. Lire au moins un chapitre par jour sera convenable, mais pour mieux mémoriser, pensez à faire des fiches ou à surligner les règlements difficiles à retenir. L’idéal est de rester régulier sans pour autant vous acharner, réaliser des tests puis noter les erreurs que vous faites.

Afin de rester dans le bain et la dynamique de l’apprentissage, pourquoi ne pas augmenter le temps que vous passez à l’auto-école ? Une visite fréquente de la salle de code pourra vous aider à préparer l’épreuve et vous habituer au matériel à manipuler. Il est par ailleurs possible de s’entraîner sur Internet ou via des supports digitaux pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l’auto-école.

Quels sont les bons gestes à avoir ?

Afin de reussir son code du premier coup, certains moniteurs proposent de s’entraîner dans des conditions réelles. Il s’agit d’une sorte d’examen blanc chronométré qui simule l’épreuve le jour J. Vous serez ainsi moins déstabilisé le cas échéant. Si vous échouez à ce code blanc, mieux vaut chercher les bonnes réponses et redoubler les révisions. Ce test vous permettra par ailleurs de connaître vos points faibles et la bonne attitude à adopter.

D’ailleurs, pour passer les examens sans stress inutile, il est recommandé de vous informer sur le déroulement de l’épreuve. Ayant connaissance du programme, vous serez plus serein et ainsi dans de meilleures conditions pour répondre aux interrogations.

Pour réussir l’épreuve, le candidat doit répondre à une série de questions (40) successivement posées durant une demi-heure (ou moins). Le nombre de fautes maximum autorisé est de 5 fautes. De plus, vous disposez pour chaque question de 20 sec. Il arrive que cette dernière soit illustrée par une image ou une vidéo à voir une fois.

Bien réviser : une étape indispensable

La révision figure également parmi l’une des réponses à la question comment réussir son code. En effet, pour mettre toutes les chances de votre côté, il faudra réviser stratégiquement et efficacement. Pour ce faire, identifiez les sujets qui vous passionnent et ceux sur lesquels vous vous trompez souvent. En déterminant vos faiblesses, vous pourrez réviser davantage ces thèmes non maîtrisés.

Connaître chaque ligne du code de la route prend beaucoup de temps. Ainsi, n’abandonnez pas si vous faites beaucoup d’erreurs lors des tests. L’idéal est de rester motivé, mais surtout de persévérer en suivant votre propre rythme.

La plupart du temps, les auto-écoles décident du jour de l’examen. Pour avoir un maximum de liberté, optez pour un établissement qui vous laisse autonome sur le choix de la date. Vous pourrez ainsi vous présenter dès que votre test révèle moins de 5 fautes ou remettre l’épreuve à plus tard en cas d’échec. N’oubliez pas de réserver votre session puis de bien dormir la veille afin de vous présenter en forme.

Et le jour de l’examen ?

Lorsque l’épreuve débute, il faudra prendre votre temps avant de donner une réponse. Pour répondre juste à chaque interrogation, l’idéal est d’observer chaque situation, mais surtout d’analyser les questions. Elles comportent souvent des pièges à éviter. Exemple : à quelle vitesse peut-on rouler dans cette zone ne signifie pas à quelle vitesse doit-on rouler dans cette zone.

Notez par ailleurs que certains détails comme le rétroviseur ou les angles morts sont susceptibles de modifier la réponse.

Par ailleurs, prêtez attention au nombre de réponses proposées. Vous aurez le choix entre 1, 2 ou 3 choix disponibles. Afin qu’il soit comptabilisé comme une réponse correcte et obtenir un point, vous devrez cocher toutes les cases requises. Voici une check-list des choses à faire avant de répondre.

. Étudier l’environnement autour.

. Analyser la situation et les options.

. Choisir parmi les solutions possibles.

. Répondre à la question qui s’affiche.

Pour finir, il est conseillé d’attendre que la prochaine interrogation s’affiche avant de confirmer votre réponse. En effet, en regardant mieux la photo, vous pourrez apercevoir des détails qui vous auront échappé au dernier moment.

Comment obtenir son permis de conduire accéléré ?
Vente de motos neuves et d’occasion à Paris